Rechercher
  • e.kovar

Êtes-vous libre de vos mouvements ? Ou les Compétences en voie de disparition 1/2

Notre civilisation évolue de manière exponentielle. L’ère industrielle a provoqué des changements drastiques dans notre façon d’organiser nos vies. L’après-guerre a vu notre façon de consommer évoluer de façon inquiétante. Quant aux vingt dernières années et au développement de l’informatique dans les foyers, elles constituent une nouvelle évolution brutale.



Notre corps, lui, n’a pas beaucoup changé au cours des derniers millénaires.

Le monde moderne, ce qu’on attend de lui aujourd'hui ne correspond plus aux principes biomécaniques qui le régissent.


Je vous propose ici une petite réflexion sur le sujet des mouvements naturels. Ceux qui devraient aller de soi, et pourtant...


Je vous encourage à passer en revue ces diverses activités et d'y chercher la trace des limitations dans vos compétences.



Marcher et courir




Eh oui ! Les statistiques de médecine du sport et le chiffre d’affaires des orthopédistes sont éloquents.

Si on continue comme ça, d’ici quelques décennies, le monde occidental aura oublié les principes fondamentaux de la bipédie.

On roule en voiture, à vélo, à trottinette... et on prend l’avion.

Mais surtout, on s’assied, on prend l’ascenseur et on retourne s’asseoir.



Soulever des charges (plus lourdes qu’un smartphone)


En effet, à moins de faire un métier physique, dans le bâtiment, la paysanerie ou la logistique par exemple, la plupart d’entre nous ne savent plus comment faire.

Certains s’entraînent avec des haltères bien équilibrées, parfois même avec des machines qui placent les charges sur un rail.

Mais lequel d’entre nous sait encore comment charger un tronc sur son épaule ou quelle prise adopter sur une pierre irrégulière ?



Grimper


Voilà qui demande des compétences de coordination et de conscience corporelle que peu de gens ont pleinement développées. Et surtout, cela demande d’activer les plus grands muscles du dos, ce qui suggère des efforts qui vont complètement à l’inverse de ce qu’on fait la plupart du temps, devant un poste de travail moderne.




De nombreux enfants ne résistent pas à l’envie de se suspendre dans un arbre ou de s’accrocher à la moindre fissure d’un rocher pendant les promenades dans la nature.

Et vous? Cela vous arrive-t'il encore de grimper de temps en temps?



Suite au prochain épisode…


Je vous ferai part de la suite de mes réflexions sur le sujet dans mon prochain courrier. En attendant, profitez bien du soleil printanier, quel que soit le prétexte que vous choisissez pour bouger et vous imprégner de nature.



AVERTISSEMENT

Ces instructions et conseils sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en thérapie et en sport. Elles sont testées par de nombreuses personnes et confirmées par des études scientifiques. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif uniquement et ne sauraient en aucun cas constituer un avis médical, ni engager ma responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin au préalable ou prenez rendez-vous avec moi afin que nous puissions définir vos besoins de manière précise et personnalisée.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout