Rechercher

Bouger sans y penser (2/2)

Parfois, quand il s’agit de décoller nos fesses du canapé pour aller faire du sport, la motivation vient à manquer.

Avant l’énergie, bien avant le temps et l’argent, c’est la motivation qui fait défaut.


Pour les enfants, même combat. Comment les pousser à lâcher le confort de leur logis et leur écrans pour les emmener en plein air et les faire bouger?


Dans la première partie de cet article, nous avons évoqué quelques idées pour remettre du mouvement dans votre vie au quotidien.


Et je vous avais promis de traiter le thème du mouvement au naturel sous un autre angle. Le voici.



Le point commun entre les chatons et les humains





Pour développer un mouvement sain, varié et se défouler sans même y penser, rien de tel que le jeu.


De nombreux mammifères voient leur progéniture se développer ainsi. On joue pour apprendre à se déplacer, pour découvrir le monde et interagir avec lui.


Et en cours de processus, sans y penser parce qu’on a toujours un autre objectif en tête (attraper le ballon, atteindre une autre branche de l’arbre, courir plus vite que le voisin…), on se renforce, on améliore notre équilibre et on perfectionne des fonctions à la fois primitives et essentielles à notre santé.


Voici donc quelques idées de jeux hyper-simples, nécessitant peu ou pas d’accessoires. Pour chacun d’entre eux, j’évoque les bienfaits qu’ils engendrent, les aspects qui sont entraînés à l’insu du joueur, quel que soit son âge.



Chat !


Courir après des amis permet d’entraîner la course, certes.

Mais pas seulement. Loin de là.


Ce genre de jeux implique des changements de direction soudains, des passages d’obstacles ou une course sur un terrain inégal ou glissant.

Et puis il faut apprendre à s’orienter et à prendre conscience de la position des autres joueurs.


Ceci force à développer la vision périphérique, toute engourdie par notre mode de vie monotâche, focalisé sur un seul objet à la fois, huit heures par jour.


On sous-estime parfois les jeux autour de la course parce qu’on a été anesthésiés par d’interminables tours de terrain de sport, mais il y a bien plus derrière ces activités simples !



Cache-cache et autres explorations


Se cacher, c’est développer une certaine stratégie.

Qu’on se cache ou qu’on soit celui qui cherche à débusquer les autres, on cherche à anticiper, à comprendre l’autre et à déjouer ses plans.


Et mécaniquement, ce genre d’explorations va nous pousser à toutes sortes de positions et d’exercices auxquels notre vie moderne ne nous habitue plus.


Ramper sous un lit, grimper à un arbre, s’accroupir derrière un obstacle, etc. Tant de façon de redécouvrir le rapport entre notre corps et notre environnement.



Chasse au mammouth


Pas besoin d’être un chasseur du paléolithique pour avoir envie de lancer des trucs. Oui, lancer des trucs !

Je vous épargne les détails de l’anatomie de l’épaule et de l’ensemble des muscles du tronc et du dos qui sont engagés dans ce mouvement étonnant. Mais promettez-moi de réfléchir quelques instants à ces “trucs” qu’on peut lancer.


Si vous avez des enfants à occuper et que vous peinez à les faire marcher (l’endurance n’est pas forcément leur fort et c’est normal), essayer de détourner leur attention avec des boules de neige, un frisbee (il en existe des modèles souples qui passent dans une poche), un avion en papier ou même, pourquoi pas, un boomerang (si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez consacrer une demi-journée à en fabriquer vous-même, c’est beaucoup plus accessible qu’on ne le pense).


Ceci dit, bien que cela puisse susciter une certaine fascination et un vif instinct de chasseur, je vous déconseille ici les frondes, javelots et autres lames volantes. La sécurité reste le maître mot du jeu.


Un dernier conseil


Occuper nos enfants n'est pas bien compliqué en milieu naturel. Pour les adultes par contre, il y a probablement un obstacle majeur : le regard des autres ou celui qu’il porte sur lui-même.


Si vous désirez explorer un peu le sujet traité ici et retrouver un peu de votre liberté perdue, commencez par vous libérer du qu’en dira-t-on.


Bouger sans vous préoccuper de savoir de quoi vous avez l’air. C’est primordial. Vous pourrez alors retrouver des activités oubliées, un contact direct avec votre corps, avec la terre et l'air avec un plaisir décuplé.


Bouger librement - besoin d’un coup de pouce ?


L’un de vos mouvements est-il limité ou douloureux ? Vous avez des tensions et des limitations dont vous aimeriez vous débarrasser ? Rendez-vous sur mon site (www.cabinetdesanteetmobilite.com) pour découvrir ma méthode de travail et de thérapie par le toucher.

Je mets mes connaissances à votre service pour vous permettre de retrouver un mouvement libre et léger.



AVERTISSEMENT


Ces instructions et conseils sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en thérapie et en sport. Elles sont testées par de nombreuses personnes et confirmées par des études scientifiques. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif uniquement et ne sauraient en aucun cas constituer un avis médical, ni engager ma responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin au préalable ou prenez rendez-vous avec moi afin que nous puissions définir vos besoins de manière précise et personnalisée.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout