Rechercher
  • e.kovar

Le besoin d’obéir




N’est-il pas curieux, ce petit bonhomme de besoin qui nous suit comme notre ombre ? L’avez-vous remarqué ?


Depuis notre tendre enfance, il est sur notre route, on dirait qu’il est collé à nous au point que nous ne nous en rendons même plus compte. Est-il notre seconde nature ?


Où que je regarde, je me rends compte que de nombreux concitoyens le subissent sans même réfléchir. Quel avantage peut-il bien y avoir, à faire ce que quelqu’un nous dit de faire ?

Oui, en effet, ça nous évite à avoir à réfléchir. C’est fatiguant de réfléchir, vous savez ! Alors c’est un avantage. Et il y en a un autre encore plus grand : En obéissant aux ordres, je n’ai rien à me reprocher, n’est-ce pas ? Je n’ai pas de responsabilité à prendre, puisque j’obéis … En plus, je me garde le droit de me plaindre et de mettre la faute sur tous les autres quand ça ne va pas… ben oui, puisque j’obéis…


Alors laissez-moi vous poser encore une question : est-ce cela que vous appelez vivre ?


Peut-être qu’il y a une autre voie, une voie qui demande du courage, car elle ne suit pas « l’opinion publique ». Un chemin unique à chaque personne qui demande de la persévérance, de la ténacité, de la collaboration, de l’entraide, de la confiance, du non-jugement…


Ces mots font souvent peur, car ils représentent le lâcher prise, l’absence de contrôle, la responsabilité. Mais ils ont un avantage énorme : l’expérience de la Vie.


C’est la chose la plus précieuse que nous réserve notre vie sur notre mère Terre, alors n’hésitons plus à prendre les chemins les moins fréquentés.


En toute bienveillance, Eliane.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout