Rechercher
  • e.kovar

Un élément clé de la cuisine du sud

En plus de son intérêt pour réveiller les papilles, l’ail a la réputation d’être une excellente prévention pour les maladies cardiovasculaires, lesquelles sont responsables tous les ans de plusieurs millions de morts.

Le point (et une recette simple) sur cet aliment essentiel du régime crétois…




Quelles sont vraiment ses vertus thérapeutiques ?


L’ail est officiellement reconnu pour être un excellent :


● antiseptique

● anti-inflammatoire

● antibiotique

● antihypertenseur

● antioxydant

● hypolipémiant (baisse le cholestérol)


Ce qui en fait un allié de choix pour la prévention et le traitement :


● des infections et intrusions en tous genres ;

● des maladies cardio-vasculaires ;

● des problèmes liés à l’hypertension ;

● et même des cancers, principalement ceux de l’estomac et du côlon.



Une touche d’histoire avant de rejoindre la cuisine


Les vertus que l’on attribue à l’ail ne datent pas d’hier.

Certes, les chercheurs modernes ont publié ces dernières décennies plus de 2000 publications sur ce bulbe magique.

Mais l’histoire ne les a pas attendus pour s’y intéresser !

L’Egypte antique fait plusieurs fois mention de l’ail comme un élément important pour combattre l’hypertension artérielle, les parasites et les tumeurs.


En 1916, l’Angleterre a fait appel à la population pour fournir l’armée en têtes d’ail et la Russie a également utilisé cet ingrédient quand la pénicilline en est venue à manquer.


L’ingestion d’ail peut chasser certains parasites qui sucent le sang, comme la tique. Mais ce n’est là qu’un seul des éléments surprenants qui laissent à penser que la légende de l’ail comme arme anti-vampire est inspirée de faits et de maladies réels...


Recette de skordalia


Variante grecque de l’aïoli, cette recette se décline en plusieurs variations autour du bassin méditerranéen.


En voici une, prétexte pour manger de l’ail et se faire plaisir.


Traditionnellement servi avec de la morue, cet accompagnement peut également accompagner des crudités lors d’un apéro, au même titre qu’un guacamole ou un houmous par exemple. (Tiens! D’autres aliments intéressants à la clé ! ;)


Ingrédients


● Du pain sec OU de la purée de pommes de terre (env. 500 gr)

● Une bonne huile d’olive - env. 1 dL

● Entre 4 et 8 gousses d’ail selon les goûts

● Du sel, du poivre

● Un peu de persil haché

● Une branche de persil et/ou une olive pour décorer

● Un filet de jus de citron ou de vinaigre de vin rouge


Réalisation


1. Faire tremper le pain sec sans la croûte pendant une quinzaine de minutes, puis l’essorer (pour la variante avec la purée de pommes de terre, simplement laisser refroidir celle-ci et passer au point 2).

2. Ajouter l’huile d’olive, l’ail pressé, le sel, le poivre, le persil haché et le jus de citron/vinaigre pour une touche d’acidité, selon votre goût.

3. Mélanger le tout jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

4. Sur un plat, disposer la pâte ainsi obtenue, creuser un peu le centre et y déposer un filet d’huile d’olive, une olive noire et une branche de persil.

5. À servir frais, avec du pain, des biscottes sèches, des crudités ou en accompagnement pour un autre plat.


Bon appétit et bon voyage !



AVERTISSEMENT


Ces indications et modes d'utilisation sont tirés d’ouvrages ou sites de référence en aromathérapie et phytothérapie. Elles sont testées par de nombreuses personnes et la plupart sont confirmées par des études scientifiques. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif uniquement et ne sauraient en aucun cas constituer un avis médical, ni engager ma responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin au préalable ou prenez rendez-vous avec moi afin que nous puissions définir vos besoins de manière précise et personnalisée.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout